288, 12e Rang Est

Détails

  • Nom du lieu: Résidence privée
  • Année de construction: Vers 1900
  • Concepteur:
  • Statut: Sans statut
  • Constructeur:
  • Typologie architecturale: Maison de colonisation
  • Structure: Indéterminé
  • Valeur patrimoniale: Bonne

Données historiques

+

Cette maison est construite vers 1900, à une époque où le territoire de Saint-Benjamin est couvert d’une dense forêt qu’il faut alors défricher. Aujourd’hui encore, elle se dresse dans un rang isolé dominé par des champs et des zones forestières. De petites dimensions et coiffée d’une toiture à deux versants droits, elle s’apparente au type de résidences que les habitants se construisaient dans les milieux nouvellement ouverts à la colonisation. Elle est recouverte de bardeau de bois, matériau alors très disponible et offert à coûts raisonnables. La sobriété de son ornementation évoque notamment les conditions modestes de son constructeur qui vivait probablement du travail de la terre ou de la forêt.

Carte

288, 12e Rang Est, Saint-Benjamin

Description

La valeur patrimoniale de cette résidence tient essentiellement à son architecture, à son ancienneté et à son authenticité. Sur le plan architectural, elle est représentative du modèle de la maison de colonisation qui apparaît au Québec dans la première moitié du 20e siècle. Influencée par l’architecture vernaculaire américaine, cette maison de dimensions modestes se caractérise par un carré de bois surélevé du sol et coiffé d’une toiture à deux versants droits. Son revêtement mural traditionnel est en bardeau de cèdre et les ouvertures sont réparties de façon symétrique. Les chambranles et les planches cornières constituent l’ornementation de base de ce modèle qui comprend habituellement une galerie en façade de facture sobre. Construite vers 1900, la résidence a conservé plusieurs composantes d’origine ou traditionnelles, telles que son revêtement en bardeau de bois, son ornementation en bois, sa porte et quelques fenêtres à battants, ce qui lui confère un bon degré d’authenticité. De plus, elle se trouve toujours dans son contexte rural d’origine.

Retour