700, 204 (route)

Détails

  • Nom du lieu: Maison Labbé-Chabot
  • Année de construction: Vers 1872
  • Concepteur:
  • Statut: Sans statut
  • Constructeur: Olivier Labbé
  • Typologie architecturale: Maison de colonisation
  • Structure:
  • Valeur patrimoniale: Supérieure

Données historiques

+

Vers 1862, la communauté religieuse des moines trappistes vient s’implanter au cœur d’une forêt vierge qui couvre alors le territoire de Sainte-Justine. La construction du monastère de Notre-Dame de la Trappe du Saint-Esprit pouvant accueillir 80 religieux se termine en 1867. Plusieurs colons s’implantent près du monastère, attirés par l’activité qui s’y déroule. Faute de recrutement et d’une fondation prématurée, l’aventure trappiste se termine en 1872. Le centre névralgique des activités commerciales se déplace vers le village.

La maison Labbé-Chabot a été construite entièrement avec du bois de la récupération de la démolition du monastère des Trappistes. Construite à l’origine sur les terres défrichées du domaine des Trappistes, elle se retrouve aujourd’hui à moins d’un kilomètre, toujours sur le domaine des Trappistes. En 1872, suite au départ des Trappistes, l’archevêché de Québec vend le domaine des Trappistes et le monastère à un cultivateur de Saint-Joseph de Beauce M. Olivier Labbé. Celui-ci veut y installer tous ces enfants sur de belles terres neuves. Au fil des ans, le monastère est graduellement démoli et ses matériaux servent à construire de petites maisons mieux adaptées aux besoins des familles et au climat rigoureux.

Après quelques années d’utilisation comme demeure principale, la maison a été annexée à une plus spacieuse afin de servir de cuisine d’été. Au fil des ans, c’est la famille de Louis-Philippe Chabot qui entretient et conserve dans son état d’origine cette maison aux souvenirs incomparables.
Au début des années 1980, La société du patrimoine de Sainte-Justine fait l’acquisition de la maison et la déménage sur le site commémoratif de la présence des Pères Trappistes. Depuis, elle porte le nom de maison Labbé-Chabot. Elle constitue la porte d’entrée du site et le point de départ idéal pour mieux connaître cet épisode méconnu de notre passé. De plus, elle est un exemple parfait des méthodes de construction de l’époque puisque son intérieur est complètement dénudé d’élément décoratif.

Carte

0700, 204, Sainte-Justine

Description

Construite vers 1872, la maison Labbé-Chabot possède une valeur patrimoniale supérieure. Elle est située sur le site de l’ancien monastère des moines trappiste et elle a été construite avec du bois provenant de la démolition du monastère. Elle a été déménagée sur le site actuel en 1981. Elle est représentative du modèle de la maison de colonisation qui apparaît au Québec dans la première moitié du 20e siècle. Influencée par l’architecture vernaculaire américaine, cette maison de dimensions modestes se caractérise par un carré de bois surélevé du sol et coiffé d’une toiture à deux versants droits. Son revêtement extérieur est en planches de bois verticales et les ouvertures sont réparties de façon symétrique. Les chambranles constituent l’ornementation de base de ce modèle qui comprend habituellement une galerie en façade de facture sobre. De plus, la grande majorité de ses composantes d’origine ont été conservées ce qui lui confère une très bonne authenticité.

Retour